…TOUTE L’ACTU…
Les fabricants de tabac dépensent des dizaines de millions de dollars chaque année pour rendre de nouveaux consommateurs dépendants et empêcher ceux qui fument déjà d’arrêter.
Par la publicité, par des campagnes de promotion et au moyen d’emballages soigneusement conçus, l’industrie du tabac continue à détourner l’attention des effets mortels de ses produits. De plus en plus de pays ripostent en exigeant que les paquets de tabac montrent de façon explicite les dangers du produit, comme le demande la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac. Ils s’aident du programme d’assistance technique MPOWER mis au point par l’OMS pour remplir les obligations que leur impose ce traité international.
Il est prouvé que les mises en garde sanitaires, surtout celles qui comportent des images, incitent les gens à arrêter de fumer et rendent le tabac moins attrayant pour ceux qui ne sont pas encore dépendants. Malgré cela, 9 personnes sur 10 vivent dans des pays qui n’exigent pas la présence de mises en garde illustrées sur les paquets de tabac.
La nicotine est une substance hautement dépendogène. En mettant les gens en garde contre ses dangers réels, on peut réduire sensiblement le tabagisme. Le fait de rendre obligatoires les mises en garde sur les paquets est une stratégie simple, peu coûteuse et efficace qui peut considérablement réduire la consommation de tabac et sauver des vies. Il faut agir dès maintenant.

Les fabricants de tabac dépensent des dizaines de millions de dollars chaque année pour rendre de nouveaux consommateurs dépendants et empêcher ceux qui fument déjà d’arrêter.

Par la publicité, par des campagnes de promotion et au moyen d’emballages soigneusement conçus, l’industrie du tabac continue à détourner l’attention des effets mortels de ses produits. De plus en plus de pays ripostent en exigeant que les paquets de tabac montrent de façon explicite les dangers du produit, comme le demande la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac. Ils s’aident du programme d’assistance technique MPOWER mis au point par l’OMS pour remplir les obligations que leur impose ce traité international.

Il est prouvé que les mises en garde sanitaires, surtout celles qui comportent des images, incitent les gens à arrêter de fumer et rendent le tabac moins attrayant pour ceux qui ne sont pas encore dépendants. Malgré cela, 9 personnes sur 10 vivent dans des pays qui n’exigent pas la présence de mises en garde illustrées sur les paquets de tabac.
La nicotine est une substance hautement dépendogène. En mettant les gens en garde contre ses dangers réels, on peut réduire sensiblement le tabagisme. Le fait de rendre obligatoires les mises en garde sur les paquets est une stratégie simple, peu coûteuse et efficace qui peut considérablement réduire la consommation de tabac et sauver des vies. Il faut agir dès maintenant.

Les commentaires sont fermés.

Archives

Vous êtes le

visiteur