Bernard Leydet et le Docteur Jean-Yves Boutin au fond à gauche – Photo var matin

Deux films de prévention sur les dangers du tabac, de la drogue, de l’alcool et de la malbouffe viennent d’être réalisés par le Comité du var ; l’un à destination des collèges et l’autre à destination des primaires. En effet, les messages diffèrent selon la cible que l’on veut atteindre et le responsable de cette action, Bernard Leydet, administrateur chargé des questions de prévention au sein du comité du var en a bien conscience. Le but de ces films est non seulement d’informer les jeunes enfants et adolescents, mais aussi de les faire réagir avec de multiples questions.

C’est à l’école Jean de Florette du Plan d’Aups, que les deux classes de Cm2, avec leurs institutrices, ont pu réagir dans le cadre de cette opération de prévention organisé, comme chaque année, par le comité du var, sous l’égide de Bernard Leydet et du Docteur Jean-Yves Boutin. Le but du film étant de lancer le débat sur des thèmes bien ciblés au sein même de chaque addiction, tabagisme passif, drogues hallucinogène, binge drinking, bien que le coeur de la prévention et de l’information reste le tabac. Les réactions et les échanges entre élèves et animateurs furent riches, nombreux et intéressants.

Pour Bernard Leydet, cette approche ludique  auprès des jeunes a fait ses preuves : « Elle concerne tout particulièrement les enfants du CM2 avant leur départ en classe de sixième pour le collège de Saint Zacharie. Nous savons maintenant que l’age critique où les mauvaises habitudes s’installent est 12/14 ans pour 30% des adolescents mais on constate que les jeunes adolescents commencent à fumer de plus en plus jeunes et 10% d’entre eux se livrent à cet apprentissage néfaste dès l’âge de 10 /11 ans.  Avec son changement d’environnement le passage au collège est un moment propice pour voir s’installer les mauvaises habitudes. La tentation est grande de faire comme certains « grands » des classes supérieures qui donnent le mauvais exemple aux plus jeunes. Depuis plusieurs années que notre action existe, nous constatons, localement, que celle-ci diminue l’incitation au tabagisme notamment »

Pierre Bégliomini – Journaliste multimédia