D.Andréotti

D.Andréotti

Dans une interview donnée au pôle communication du Comité du var de la Ligue Nationale contre le cancer, le Docteur Dominique Andréotti, chef de service pneumologie à orientation oncologique au CHI de Toulon/La Seyne, a déclaré que « la E-cigarette constitue un moindre mal pour les gros fumeurs, mais ne représente aucunement un palliatif pour les jeunes fumeurs » et de poursuivre :

« Le gros problème aujourd’hui, c’est les jeunes qui sont de plus en plus nombreux à fumer et qui restent insensibles à la prévention classique. Un problème d’autant plus important qu’il faut y rajouter la consommation du cannabis et de l’alcool. Le mélange des trois principes, tabac, cannabis, alcool provoque à moyen terme des ravages sur la santé. Face à ce constat, nous devons, donc, changer nos moyens de prévention devenus inadéquats. La peur de la mort ou du cancer n’atteint pas la jeunesse et il faut adapter notre message en mettant l’accent sur l’esclavage de la routine face à ces produits, les côuts élevés générés par ces consommations et les conséquences sur l’apparence physique en général, notamment, la peau, les cheveux, l’haleine, les dents… »

Retrouvez cet interview complet et bien d’autres dans le reportage que nous avons tourné pendant le déroulement de cette journée mondiale sans tabac organisé par le CHI de Toulon/La Seyne.

Pierre Bégliomini –  Journaliste du Comité du var

Partagez l'info...