Le docteur Paillard et le docteur Fleury

Le docteur Paillard et le docteur Fleury

Comme chaque année, la Ligue Contre le Cancer organise des actions d’information à destination des élèves de CM2. Ils étaient aujourd’hui à l’école primaire Condorcet. Au programme: film choc et débat. Il y a bien longtemps, un membre de la Ligue contre le cancer avait commencé ses actions de prévention contre le tabagisme dans l’école d’un petit village. Depuis, cette action s’est généralisée et la ligue apporte son message chaque année dans les établissements scolaires. A Six-Fours, le docteur Paillard et le docteur Fleury, deux médecins à la retraite, sont intervenus ce matin à l’école primaire Condorcet au centre-ville. Après un échange et quelques questions aux enfants pour savoir s’ils vivaient dans une famille de fumeurs ou non, et si les parents prennaient, par exemple, la peine de sortir pour fumer, un dvd de 35 minutes leur a été passé, entrecoupé de questions-réponses de la part des élèves à leurs interlocuteurs.

Film choc pour résultat choc

Dans ce film volontairement choc, mais adapté à la compréhension de ces élèves d’une dizaine d’années, le but était non seulement de les informer, mais aussi de les faire réagir. Si certains ont été choqués, c’était sans excès et avec discernement et leurs réactions furent immédiates, avec de multiples questions.
Deux autres matinées sont prévues à l’école Condorcet, toujours dans des CM2, jeudi 22 et jeudi 30 novembre et un quizz en 20 questions, a été remis aux maitresses. Cela donnera lieu, avant la fin de l’année, à une piqûre de rappel bien utile, pour savoir ce qu’il restera dans un mois, de cette intervention. A l’issue de ce quiz, 3 élèves par classe, seront récompensés par la remise d’un tee-shirt.

Des retraités très actifs

Le docteur Paillard et le docteur Fleury parcourent les écoles depuis bien longtemps. Pour eux, la retraite n’est pas faite pour se reposer, mais pour apporter la bonne parole. Ils semblaient d’ailleurs biens fatigués à l’image du Dr Fleury qui annonce à son collègue chaque année qu’il voudrait bien arrête mais ne peux pas, car la relève n’est pas là. Comme de nombreuses associations, la ligue contre le cancer a besoin de bénévoles pour pouvoir continuer son action bénéfique… N’hésitez pas à les contacter.

Source : six-fours.net – HP, le 15 novembre 2012

Partagez l'info...