Venez découvrir le colon géant gonflable et participer à une journée d’information sur le dépistage organisé du cancer colorectal place d’Armes à Toulon le mardi 6 mars 2012 de 10h00 à 16h00. La fondation A.R.CA.D. (Aide et Recherche en CAncérologie Digestive) a signé avec la Ligue Nationale Contre le Cancer et la Société Française d’Endoscopie Digestive (SFED) un partenariat tripartite qui subventionne, depuis septembre 2011 et durant un an, une tournée du côlon gonflable géant, le Colon Tour®.

C’est un tour de France pour une approche ludique et pédagogique qui est proposé dans une quarantaine de villes, d’octobre 2011 à septembre 2012. Le Colon Tour® arrive dans notre département pour sensibiliser les varois à l’importance du dépistage du cancer colorectal. Un côlon géant (une structure gonflable d’une longueur de 12 mètres représentant l’intérieur de l’intestin) fait voyager à l’intérieur d’un côlon et comprendre comment évoluent les différentes lésions. Au travers de ce cheminement et des informations pédagogiques délivrées, les visiteurs comprendront l’intérêt du dépistage et de la coloscopie. Le comité du Var de la Ligue contre le cancer et l’Association ISIS 83 (structure de gestion en charge du dépistage des cancers) proposeront une information pour sensibiliser le plus grand nombre sur l’importance de ces examens et inciter les personnes à se faire dépister. Des professionnels de santé seront présents pour répondre aux questions du public.

Le dépistage des cancers dans le Var
Dans le Var, c’est l’Association ISIS 83 en collaboration avec le Comité départemental de La Ligue contre le cancer qui assurent la gestion et le suivi du dépistage organisé du cancer du sein et du cancer colorectal. Crée en 1994, elle réunit les promoteurs des programmes de dépistage des cancers : professionnels de santé, Etat, Caisses d’Assurance Maladie, Conseil Général du Var, comité départemental de la Ligue contre le cancer.
Contacter ISIS 83 : par tél. au 04 94 42 42 83 ou par mail isis83@magic.fr
Le dépistage du cancer colorectal
Avec plus de 40 000 nouveaux cas par an, le cancer colorectal est le 3ème cancer le plus fréquent et le 2ème en termes de mortalité après le cancer du poumon.
Le cancer colorectal évolue souvent dans un premier temps sans symptômes et il est, de ce fait, diagnostiqué parfois tardivement et nécessite alors des traitements lourds. Or, le cancer colorectal est un cancer que l’on peut dépister précocement.
En effet, le cancer colorectal se développe lentement, le plus souvent à partir d’une lésion dénommée « polype » qui peut grossir et évoluer vers l’adénome puis le cancer. En grossissant certains polypes saignent de temps en temps, de façon minime donc non visible à l’oeil nu.
En France, il existe un programme de dépistage organisé du cancer colorectal qui s’adresse à tous les hommes et les femmes de 50 à 74 ans et repose sur un test de recherche de sang occulte dans les selles (test Hémoccult II®) à faire tous les 2 ans.
Dans chaque département, il est géré par des structures en charge de l’organisation des dépistages comme ISIS 83 dans le Var. Le test, remis par le médecin traitant, consiste en un prélèvement de selles 3 jours de suite.
Dans 97 à 98% des cas, le test est dit négatif : aucun saignement n’a été détecté. Mais il faut répéter le test tous les 2 ans et consulter son médecin traitant si des troubles intestinaux apparaissent entre temps.
Le test est dit positif dans 2 à 3% des cas. Il existe du sang dans les selles. Une coloscopie doit être réalisée par le gastroentérologue en lien avec le médecin traitant. 1 fois sur 3, on trouvera un adénome et seulement 1 fois sur 10 un cancer. Mais plus les polypes et cancers sont détectés tôt, plus les chances de guérison sont importantes (dans 9 cas sur 10 un cancer colorectal peut être guéri).
Partagez l'info...